Forêts occitanes (jpg - 135 Ko)

Les forêts occitanes

La région Occitanie couvre 7 350 000 hectares, dont 2 640 000 boisés : c’est la deuxième région forestière de France. Si son taux de boisement est de 36%, celui-ci varie beaucoup selon les départements : l’Ariège est le plus boisé (53%) suivi par les Pyrénées-Orientales (48%) et la Lozère (45%) alors qu’à l’inverse, dans le Tarn-et-Garonne et le Gers, la forêt est moins présente (respectivement 19% et 13% du territoire).

La superficie boisée se répartit en 79% de forêts privées et 21% de forêts publiques (appartenant à l’Etat et aux collectivités). Là encore, cette répartition varie, entre les Hautes-Pyrénées qui comptent 56% de forêts privées et le Lot ou le Tarn-et-Garonne dont les forêts sont presque exclusivement privées. Les forêts privées représentent un peu plus de 2 millions d’hectares, qui appartiennent à 430 000 propriétaires (soit une surface moyenne de 4,5 hectares par propriétaire).

Toutes propriétés confondues, la forêt est majoritairement composée d’essences feuillues (77% de la surface ; 1 900 000 hectares).

Certaines essences sont communes à l’ensemble de la région Occitanie : 

  • le chêne pubescent (600 000 hectares),
  • le hêtre (240 000 hectares)
  • et le châtaignier (177 000 hectares). 


D’autres, au contraire, marquent les différences de conditions naturelles, notamment climatiques, entre les deux anciennes régions : c’est le cas du chêne pédonculé, présent presque uniquement dans l’ex-Midi-Pyrénées, où il couvre 164 000 hectares ; c’est aussi celui du chêne vert et du chêne-liège, presque exclusivement sur le pourtour méditerranéen (320 000 hectares).

Parmi les essences résineuses (565 000 hectares soit 23% de la surface), les plus représentées sont :

  • le sapin pectiné qui couvre 80 000 hectares notamment dans la chaîne pyrénéenne (Aude, Ariège, Hautes-Pyrénées)
  • et le pin sylvestre (plus de 100 000 hectares), très répandu dans le Massif Central (Lozère, Aveyron) mais également présent dans les Pyrénées. 


Des essences introduites après la seconde guerre mondiale (douglas, pins noirs, épicéa commun) surtout sur la bordure sud du Massif Central couvrent plusieurs dizaines de milliers d’hectares.


En 2015, la récolte de bois dans la région Occitanie s’élève à près de 4 millions m3 dont 1/3 de bois d’œuvre et 1/4 de bois d’industrie, le reste étant constitué par le bois de feu. Le volume de bois d’œuvre récolté (1 260 000 m3) est essentiellement constitué d’essences résineuses (85%).

À télécharger :