Plan de relance

Le volet « Renouvellement forestier » intégré au récent Plan de relance de l’économie française, a pour ambition d’accompagner la reconstitution, l’adaptation ou l’amélioration de 45 000 hectares de forêts. Pour cela, l’Etat met en place un fonds forêt de renouvellement et d’adaptation au changement climatique doté de 150 M€, afin d’aider les propriétaires forestiers privés ou publics d’ici 2023.

Des aides pour la forêt dans le cadre du Plan de relance !

Le volet « Renouvellement forestier » intégré au récent Plan de relance de l’économie française, a pour ambition d’accompagner la reconstitution, l’adaptation ou l’amélioration de 45 000 hectares de forêts. Pour cela, l’Etat met en place un fonds forêt de renouvellement et d’adaptation au changement climatique doté de 150 M€, afin d’aider les propriétaires forestiers privés ou publics d’ici 2023.

 

Plus précisément, ce volet forestier du Plan de relance concerne :

  1. Les peuplements sinistrés par des phénomènes abiotiques (sécheresse) ou biotiques (ravageur, agent pathogène), notamment les peuplements ayant subi des attaques de scolytes dans l’est de la France.
  2. Les peuplements diagnostiqués « vulnérables face au changement climatique » à cause de leur inadaptation au contexte stationnel actuel ou de ses évolutions prévisibles. Il s’agit de peuplements voués à des arrêts de croissance répétés puis à un dépérissement avant terme.
  3. Les peuplements pauvres, de faible valeur économique (taillis, mélange futaie-taillis, recrus forestiers de plus de 10 ans ou accrus).

 

Dans ces deux derniers cas, le taux d’aide est fixé à 60 %, alors qu’il atteint 80 % dans le cas des peuplements sinistrés.

 

Au sein de ces peuplements, le dispositif permet d’aider les opérations de transformation ou de conversion en plein (reboisement en plein par plantation d’essences adaptées), de transformation par plantation en enrichissements, ainsi que les travaux sylvicoles concourant à un mélange d'essences objectif d'avenir, adaptées aux évolutions climatiques et aptes à produire du bois d’œuvre.

 

Ce volet « renouvellement forestier » du Plan de relance s’appuie fortement sur les gestionnaires forestiers, mais un propriétaire forestier pourra également déposer seul un dossier de demande d’aides. Les gestionnaires forestiers, les services forestiers des DDT et, bien sûr, les équipes du CRPF sont là pour vous accompagner ! Il faut faire vite : les dossiers devront en effet avoir été instruits et engagés par les DDT d’ici fin 2022.

 

Des mesures complémentaires d’accompagnement de la filière forêts bois sont également prévues. Elles visent à accompagner la production de graines et de plants, en soutien au plan de renouvellement, à mettre en place de nouveaux outils de description des forêts françaises (technologie LIDAR) et à aider les investissements des entreprises. Au total, ce sont 200 M€ qui doivent être injectées, au titre du Plan de relance, à la filière forêt bois.

 

Pour en savoir plus :

DRAAF Occitanie – page dédiée au volet forestier du Plan de relance