Logos FEADER (png - 57 Ko)

Le projet Diffusion des connaissances 2016

Le projet Diffusion des connaissances aux propriétaires et aux gestionnaires de forêts privées en Midi-Pyrénées 2016, ou Diffusion des connaissances, a été mené à bien par le CRPF Occitanie entre 2016 et 2017 avec l’appui de financements FEADER via le Programme de Développement Rural de Midi-Pyrénées. Il vise explicitement à proposer aux propriétaires et gestionnaires des connaissances et/ou des outils utiles pour les aider à gérer durablement leur patrimoine boisé. IL se décompose en trois actions.

Action A1

Diffuser les connaissances relatives à la gestion forestières aux sylviculteurs « actifs » via les Groupes de progrès de la forêt privée


Tournée forestière du 23 septembre 2016 organisée par le CETEF Garonnais (jpg - 4335 Ko)

Tournée forestière du 23 septembre 2016 organisée par le CETEF Garonnais

Les Groupes de progrès de la forêt privée : CEntre Technique et d’Expérimentation Forestière (CETEF) et Groupes de Développement Forestier (GDF) sont des associations qui regroupent des sylviculteurs intéressés par le perfectionnement de leurs connaissances en matière de technique et de gestion sylvicoles et, le cas échéant, par l’expérimentation.


5 Groupes de progrès de la forêt privée opèrent actuellement en Midi-Pyrénées dans des secteurs géographiques définis dont ils peuvent toutefois s’écarter à l’occasion de tournées voire de voyages d’étude :

  • le CETEF Garonnais, en vallée de Garonne ;
  • le GDF Sylvestre, sur l’Ariège ;
  • le CETEF Tarnais ;
  • le CETEF Gascon, sur le Gers et le nord des Hautes-Pyrénées ;
  • le CETEF Lotois.

Disponibles et motivés, les sylviculteurs et gestionnaires adhérant à ces Groupes de progrès sont des cibles privilégiées pour le développement forestier. En effet, non seulement ceux-ci sont les plus susceptibles de tirer parti, dans la gestion de leur propriété, des informations qu’ils reçoivent, mais ils ont également très souvent valeur d’exemple auprès des autres propriétaires forestiers qu’ils côtoient.

Le CRPF entretient donc avec ces Groupes de progrès une longue tradition de collaboration, qui s’est formalisée par la signature fin 2015 d’une convention de partenariat technique à titre gratuit, incluant notamment l’organisation et l’animation par le CRPF de réunions techniques qui font l’objet de la présente action.

15 réunions ont ainsi été co-organisées par le CRPF dans le cadre de cette action, auxquelles ont pris part 195 participants (hors animateurs) :

En appui au CETEF Tarnais :

  • Le 8 avril 2016 : Comment l'analyse économique peut-elle contribuer aux choix sylvicoles ?
  • Le 9 mai 2016 : Visite des vergers à graine de Lavercantière (46)
  • Le 24 juin 2016 : Bilan de l'étude FORRISK - fomès sur le Douglas dans le Tarn (dans le cadre de l’AG du CETEF)
  • Le 10 juillet 2016 : Tournée sur la sylviculture du Mélèze et dans des peuplements feuillus gérés en traitement irrégulier en Aveyron
  • Le 9 décembre 2016 : Produire et vendre des gros bois de Douglas élagués

En appui au CETEF Garonnais :

  • Le 18 mars 2016 : Etat des lieux des potentialités du Noyer en Midi-Pyrénées et visite d’une propriété forestière comprenant des peuplements de Noyers (dans le cadre de l’AG du CETEF) 
  • Le 25 mai 2016 : Le Hêtre dans les Pyrénées : sylviculture et industrie du bois
  • Le 23 septembre 2016 : Quels peupliers planter ?

En appui au CETEF Gascon :

  • Le 24 mars 2016 : Sylviculture du Chêne
  • Le 18 novembre 2016 : Cèdre et Pin laricio - retour sur les dispositifs CETEF
  • Le 9 juin 2017 : Sylviculture du chêne rouge d'Amérique
  • Le 6 octobre 2017 : Populiculture - entretiens et nouveaux cultivars

En appui au GDF Sylvestre :

  • Le 16 avril 2016 : Chataigneraie et valorisation du bois énergie (dans le cadre de l’AG du GDF)
  • Le 2 juillet 2016 : Coupes douces dans la hêtraie et chauffage communal
  • Le 17 septembre 2016 : Gestion en futaie irrégulière dans la hêtraie sapinière

Action A2

Synthétiser et diffuser les connaissances relatives aux services écosystémiques rendus par les forêts pour en faciliter l’appropriation par les propriétaires, les gestionnaires et le grand public


Journée du 25 mai : intervention de Nicolas Gouix (CEN) autour d’un arbre mort porteur d (jpg - 4516 Ko)

Journée du 25 mai : intervention de Nicolas Gouix (CEN) autour d’un arbre mort porteur de microhabitats

Les services rendus par les écosystèmes forestiers sont multiples : stockage du carbone atmosphérique, régulation et qualité des eaux, protection de la biodiversité, paysage et récréation… Or, si ces services bénéficient à la société dans son ensemble, la plupart ne sont pas marchands et sont donc considérés comme des externalités. La connaissance et la reconnaissance de ces services écosystémiques sont donc fondamentales à plusieurs titres :


  • Pour les propriétaires forestiers : il s’agit de prendre conscience de la valeur, matérielle et immatérielle, du patrimoine forestier dont ils doivent assurer une gestion durable, en vue d’adapter les pratiques de gestion en conséquence.

  • Pour les propriétaires forestiers et la société dans son ensemble : la mise en place de bonnes pratiques visant à promouvoir ces services (ouverture es forêts au public, pratiques de gestion adaptatives) peuvent être mises en place par les propriétaires forestiers, mais elles représentent un coût assumé habituellement par les propriétaires forestiers. Il est donc important que les propriétaires les connaissent, mais aussi les promeuvent et que la collectivité accepte de participer, au minimum, à la prise en charge des surcoûts lorsqu’ils existent, de manière directe (ex : mesures de contractualisation) ou indirecte (ex : fiscalité adaptée).

Journée du 1<sup>er</sup> juin 2016 : les roll-ups sur les services écosystémiques mis en valeur da (jpg - 2606 Ko)

Journée du 1er juin 2016 : les roll-ups sur les services écosystémiques mis en valeur dans la salle de Bruniquel

Le CRPF Midi-Pyrénées a donc proposé de réaliser 4 roll-ups consacrés à la forêt et aux services écosystémiques associés. Ces rolls-ups ont servi de supports à l’organisation de deux journées sur la forêt et les services écosystémiques, couplant exposés en salle et sortie en forêt, organisées le 25 mai 2016 avec le Pôle d’Equilibre Territorial et Rural (PETR) du Grand-Quercy, et le 1er juin 2016 avec le PETR du Pays Midi-Quercy. 35 participants (hors animateurs) ont assisté à ces deux manifestations particulièrement enrichissantes et très appréciées, auxquelles ont également pris part des intervenants extérieurs (Conservatoire de l’Environnement, Office National des Forêts…).


Action A3

Intégrer les connaissances relatives à l’autécologie des essences au sein d’un outil en vue d’aider les gestionnaires au choix des essences de reboisement


L'ex-région Midi-Pyrénées, et aujourd’hui l’Occitanie dans son ensemble, est l’une des plus concernée par le changement climatique. Des dépérissements ont déjà été observés sur de multiples essences, feuillues (ex : Chênes pédonculés) ou résineuses (ex : Epicéas, Douglas), notamment depuis le début des années 2000. Cette évolution rapide interpelle les gestionnaires forestiers, notamment à l’occasion des reboisements qui sont des investissements coûteux s’inscrivant sur de nombreuses décennies.

Cependant, le climat n’est qu’un des nombreux facteurs intervenant sur la vitalité et la productivité des forêts. Ces facteurs : sol, topographie, …, interagissent de manière complexe, de sorte qu’il est difficile d’évaluer convenablement le niveau des contraintes et, in fine, l’adaptation des essences à leur environnement local, aujourd’hui et dans le temps, dans l’hypothèse d’une évolution du climat. De nombreux travaux récents ont été mis en œuvre ou sont en cours pour tenter d’y voir plus clair sur le rôle de ces différents facteurs et sur leurs interactions. Si de nombreuses interrogations demeurent, ils constituent une masse de connaissances, souvent disparates, mais néanmoins susceptibles d’améliorer grandement la qualité des diagnostics préalables à l’installation de nouveaux peuplements sous réserve d’un effort d’« agrégation » et de synthèse.

La Région s’est résolument engagée dans une politique active de soutien au reboisement, en vue de constituer des peuplements adaptés au changement climatique. Dans ce contexte, un effort de synthèse et de transfert à destination des gestionnaires forestiers (propriétaires et prescripteurs) est indispensable pour minimiser les risques de compromettre les investissements engagés et assurer à cette politique les meilleures chances de succès.


Le CRPF a donc proposé de reprendre les connaissances (pédologie, topographie, météorologie…) issues des ouvrages de référence et des nouvelles études, du retour d’expérience d’experts locaux et des données issues du réseau expérimental du CRPF, et de les intégrer au sein d’un outil permettant aux gestionnaires de « visualiser » les niveaux de contraintes s’appliquant aux essences de reboisement. Cet outil a pris la forme d’une application Excel comportant :

  • Un onglet Synthèse plutôt destiné à faire de la vulgarisation auprès des propriétaires forestiers sur l’autécologie des essences (imprimable au format A4 et facilement distribuable),

  • Deux onglets, plus interactif, plutôt destinés aux gestionnaires forestiers, pour les aider dans leurs diagnostics sylvicoles de plantation. En remplissant les caractéristiques d’une station forestière à boiser dans l’onglet « Feuille de saisie », l’onglet « Outil EXCEL » se met automatiquement à jour et affiche des voyants colorés en face de chaque essence étudiée.


Cet outil a été construit de telle manière qu’un voyant coloré en rouge révèle des conditions a priori rédhibitoires pour l’essence concernée. Dans ce cas, le gestionnaire est généralement amené à revoir son choix d’essence, à moins de pouvoir compter sur des facteurs compensateurs jouant à plein leur rôle, ce qui reste exceptionnel. A l’inverse, un voyant coloré en vert révèle une adaptation optimale de l’essence pour le facteur considéré. Enfin, la couleur orange, elle, signale que les conditions du milieu sont possibles mais non optimales pour l’essence. Elle n’est donc pas rédhibitoire (plantation possible), mais l’accumulation de case orange pour une même essence doit entrainer des questions chez le reboiseur. Le libre arbitre est laissé au décisionnaire (propriétaire, gestionnaire, financeur…), le but final recherché étant d’éviter les plus grosses erreurs en matière de plantations.


Une réunion de restitution à l’attention des gestionnaires, prescripteurs et décideurs a été organisée le 5 octobre 2017 à Roquefère (11), au Groupement Forestier du Sambrès. Cette demi-journée s’est déroulée en deux temps :

  • présentation des outils (synthèse papier et fichier informatique) ;
  • illustration d’utilisation au travers d’exemple de terrain.


En dehors du CRPF qui animait la réunion, 9 personnes ont assisté à la réunion. Elles ont fait part de leur intérêt pour l’outil qui leur a été fourni en fin de réunion pour tests et retours d’expériences. La restitution ayant eu lieu dans l’Aude afin de faciliter la venue d’acteurs de l’ensemble de la nouvelle région Occitanie, plusieurs d’entre eux ont exprimé l’idée de compléter l’outil par des essences plus méditerranéenne (Pin d’Alep, Chêne vert, Cyprès, etc.).

À télécharger :